Une vue aérienne détaillée d’un site de fouilles, c’est pratique non ? Les équipes de recherche des instituts archéo ou des missions internationales y sont déjà passées. Alors pourquoi pas vous ?

On vous guide pour sauter le pas et choisir la bonne technologie drone adaptée à vos recherches.

Préparer les fouilles avec une vue d'ensemble du site

Une vue aérienne de site archéologique est essentielle à la préparation des fouilles. Utiliser des vues satellites gratuites (type Google Earth (R)) peut être une solution rapide. Cependant, la précision n’est pas vraiment au rendez-vous. Et la topographie ne sera pas disponible.

Faire passer un avion ? Ah là c’est mieux. Mais affréter un avion avec pilote/photographe/laser et carburant rend la chose quelque peu inaccessible…

L’alternative ? Le drone ! Un survol de zone de fouille par drone c’est rapide et nettement moins cher. Et surtout, la précision en sera bien meilleure. On est proche des 4cm, et on descend même au cm avec une canne GPS, comme celle des géomètres. Votre zone de fouilles sera bien définie et les résultats de vos découvertes géo-référencés avec précision. Même après les avoir recouvertes, vous les localiserez avec exactitude.

Modélisez la zone de fouilles, révélez l'invisible

Avec la photo, vous visualisez la surface. Et avec le modèle 3D vous approchez l’invisible : les variations de topographie, même infimes, sont mises en évidence. Vous manipulez la maquette numérique avec une grande facilité. Les reconstructions de ce qui existait avant sont alors bien plus faciles.

Et si vous avez déjà des informations récupérées par un laser, vous pouvez les coupler avec celles du drone.

LIDAR image of formal grid system across Angkor Wat enclosure with location of mound S1E2M1 circled. Digital terrain image courtesy of Khmer Archaeology Lidar Consortium.